Skip navigation

Zones humides

Zones humides

Les milieux humides représentent 6% des terres émergées et figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de notre planète (Skinner & Zalewski, 1995). D’origine naturelle ou anthropique, ils sont présents sous toutes les latitudes et à toutes les altitudes. Au fil du temps, selon le climat et la nature géologique de la région, les milieux humides se forment et évoluent différemment.

 

Si certains milieux humides sont des sites reconnus au niveau international ou européen et font l’objet d’une protection particulière, il en existe des milliers d’autres beaucoup plus ordinaires. Nous avons ainsi probablement tous déjà vu ou traversé une zone humide sans le savoir, peut-être même passons nous à côté tous les jours.

Romanche | 11.02.2015

HUEZ - UNE REUNION D’INFORMATION A DESTINATION DU GRAND PUBLIC

Le 27 janvier dernier, le contrat de rivière a organisé une réunion sur la thématique des zones humides, au palais des sports de l’Alpe d’Huez, en partenariat avec la commune d’Huez et le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) Isère-Avenir. Cette réunion était à destination des élus de la commune, des membres des associations foncières pastorales (AFP) et des propriétaires de parcelles situées sur les tourbières du Rif Nel et de Chavannus.

Romanche | 11.02.2015

QU’EST-CE QU’UNE ZONE HUMIDE ?

Comme on peut facilement le deviner, le facteur déterminant d’une zone humide est l’eau.
C’est la présence de cette eau, de manière permanente, saisonnière ou ponctuelle, sa composition nutritive, sa salinité, mais aussi la zone géographique, les conditions climatiques ou la géologie des sols qui vont définir la nature de la zone humide.
Le maintien et l’évolution des milieux humides sont donc corrélés à de nombreux facteurs. 

Sécurité

PRUDENCE EN BORD DE RIVIÈRES

 

Avant de vous promener en bord de rivière, assurez-vous que vous ne courez aucun danger. Des lâchers d'eau peuvent avoir lieu à tout moment pour assurer la production des ouvrages hydroélectrique. Cela entraîne une augmentation du débit et du courant de la rivière en quelques mintutes. Le risque de se faire emporter, assommer ou même de se noyer est à prendre en compte à ce moment.


Pour limiter les risques, quelques règles simples doivent être respectées : évitez les zones délimitées par des panneaux de danger, restez attentifs aux variations du niveau de l’eau, évitez la circulation et le stationnement dans les zones en aval des barrages et des ouvrages hydroélectriques.

DracRomanche
Back To Top