Skip navigation

Romanche

Romanche

Romanche | 11.02.2015

HUEZ - UNE REUNION D’INFORMATION A DESTINATION DU GRAND PUBLIC

Le 27 janvier dernier, le contrat de rivière a organisé une réunion sur la thématique des zones humides, au palais des sports de l’Alpe d’Huez, en partenariat avec la commune d’Huez et le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) Isère-Avenir. Cette réunion était à destination des élus de la commune, des membres des associations foncières pastorales (AFP) et des propriétaires de parcelles situées sur les tourbières du Rif Nel et de Chavannus.

Romanche | 11.02.2015

QU’EST-CE QU’UNE ZONE HUMIDE ?

Comme on peut facilement le deviner, le facteur déterminant d’une zone humide est l’eau.
C’est la présence de cette eau, de manière permanente, saisonnière ou ponctuelle, sa composition nutritive, sa salinité, mais aussi la zone géographique, les conditions climatiques ou la géologie des sols qui vont définir la nature de la zone humide.
Le maintien et l’évolution des milieux humides sont donc corrélés à de nombreux facteurs. 

Romanche | 06.02.2015

Solution Labyrinthe Lettre Infos n°2

 

Perdu dans le labyrinthe de la lettre ROMANche n°2 ? Voici la solution :

 

Romanche | 06.02.2015

Romanche - Un vaste programme de sensibilisation sur l’eau et les milieux aquatiques

 

Les contrats de rivière comportent un volet communication et sensibilisation, qui aide au bon déroulement de la procédure. Les enjeux sont multiples : expliquer l’intérêt des actions engagées, valoriser l’engagement des collectivités dans la gestion des milieux aquatiques, rendre compte de l’utilisation de l’argent public, mieux faire connaître le fonctionnement et les fragilités des cours d’eau… Parmi ces actions, il est proposé de réaliser des animations de sensibilisation auprès des scolaires. Il est essentiel de s’adresser aussi aux plus jeunes, pour les intéresser et les sensibiliser à la préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques, par l’intermédiaire de sorties sur le terrain.

 

Le projet du contrat de rivière Romanche

 

Les animations sont destinées aux élèves des cycles 2 et 3 de toutes les écoles du bassin versant de la Romanche (soit 33 établissement et plus de 120 classes). Chaque année, environ 14 classes bénéficieront de 4 demi-journées d’interventions chacune. Les animations sont assurées par des animateurs de structures spécialisées dans l’éducation à l’environnement, telles que la FRAPNA, le Parc National des Ecrins, la Fédération de Pêche, la Bise du Connest ou Drac Nature. La technicienne du contrat rivière réalise elle-même une partie de ces interventions.
La démarche souhaitée et de s’appuyer sur les initiatives des enseignants et d’adapter le projet à chaque classe. En fonction des thématiques et du type d’interventions voulu, le projet sera adapté aux attentes des enseignants et aux contraintes de la classe. L’un des objectifs poursuivis est d’ancrer les projets sur le territoire en s’appuyer sur les réalités du terrain qui nous entoure.
Ces animations sont financées par le SACO, les 17 autres communes adhérentes au contrat de rivière, l’Agence de l’Eau RMC et la Région Rhône-Alpes. Elles seront entièrement gratuites pour les écoles (hors frais de transport).
L’année scolaire 2014/2015 est l’année de lancement du projet et servira d’année test.


2014/2015 – En quelques lignes

- 14 classes
- 56 interventions
- 9 animateurs
- Communes de Bourg d‘Oisans, Auris-en-Oisans, La Grave, Vaulnaveys-le-Bas et Cholonge
- Environ 200 élèves
- De la petite section au CM2
- 18000€ TTC

 

 

Vous êtes instituteurs, professeurs, parents ou vous souhaitez tout simplement obtenir plus d’informations sur ce programme, téléchargez notre plaquette (colonne de droite).
 

 

 

Romanche | 31.01.2014

Le SYMBHI, un acteur majeur du contrat de rivière

Les plaines de l’Oisans et de Vizille présentent de forts enjeux humains face au risque inondation et nécessitent des aménagements de grande envergure pour les préserver.

Le maître d’ouvrage de ces travaux, inscrits au contrat de rivière, est le Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’Isère (SYMBHI).

Le projet Romanche Séchilienne vise à protéger les secteurs habités et urbanisables de 9 communes (Livet-et-Gavet, Séchilienne, St-Barthélemy de Séchilienne, St-Pierre de Mésage, Notre-Dame de Mésage, Vizille, Montchaboud, Jarrie, Champ-sur-Drac) contre le risque d’inondation dû aux crues naturelles de la Romanche, à hauteur de la crue centennale. Le niveau de protection retenu prend en compte un éventuel surdébit lié au risque majeur des Ruines de Séchilienne. Il comprend également des aménagements environnementaux et paysagers.

Les travaux, qui ont débuté dans la plaine de Vizille en février 2013, s’échelonneront sur 3 ans.

Les premières opérations ont concerné le déboisement et le défrichement, l’arasement de bancs dans la rivière, le confortement de digues et l’aménagement de la base vie.

Cet hiver, le chantier s’attaquera au confortement de la digue de Jouchy, en rive gauche de la Romanche sur la commune de Saint-Pierre de Mésage, en bordure des captages d’eau potable du Sierg. L’autre chantier phare se situera dans le secteur du pont de la RN85, avec plusieurs actions prévues :
 - la suppression du seuil Tardy,
 - le curage du lit de la rivière,
 - le confortement des berges,
 - la restauration de la confluence du ruisseau de la Touche,
 - le confortement des piles du pont.

S’agissant de la plaine de Bourg d’Oisans, après la présentation de la carte des aléas par les services de l’État en Juillet dernier, la réflexion sur les aménagements de protection contre les inondations se poursuit.

Plus d’informations disponibles sur le site du SYMBHI.

Romanche | 31.01.2014

Le Luitel pollué par le sel

Créée en 1961 par André Malraux, la réserve du Lac Luitel est la première réserve naturelle de France. Située entre Séchilienne et Chamrousse, cette réserve a été instaurée pour protéger les tourbières et leurs végétations atypiques.

Une étude menée en 1999 a mis en évidence une pollution du milieu par les sels de déneigement provenant de la route d’accès à la station, qui avait été modifi ée au moment des Jeux Olympiques de Grenoble. La concentration a été multipliée par 13 en 50 ans. Une partie du sel s’accumulait dans le lac perturbant fortement le milieu et notamment le phytoplancton : une espèce liée aux eaux salées est apparue et de nombreuses espèces rares liées à l’eau douce ont disparu de cet écosystème unique.

En 2012, de gros travaux ont été réalisés. Le profi l de la chaussée a été reconsidéré de manière, grâce à un réseau de collecteurs, à entraîner les eaux de ruissellement de la route en dehors de la réserve. Simultanément, le ruisseau du Luitel, dévié de son cours dans les années 40, a retrouvé son chemin originel et alimente à nouveau la tourbière en eau.

Cette opération de sauvetage, très onéreuse (1,7 M€), a été rendue possible grâce aux aides de l’État, de l’Europe, de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, du Conseil général de l’Isère, du fonds Commission Locale de l’Eau/EDF.

En parallèle aux opérations de restauration du Luitel, le Conseil général de l’Isère a fait évoluer ses techniques de salage sur l’ensemble du département. Les agents ont été formés. Le sel est désormais mélangé à de la pouzzolane ou à de la saumure, ce qui permet de diminuer de manière très significative les quantités épandues sur les routes.

Romanche | 31.01.2014

Solutions des jeux ROMANche 1

Les solutions des jeux proposés dans la première lettre d'information du contrat de rivière Romanche sont les suivantes:

Romanche | 31.01.2014

Assainissement à 2000 mètres d'altitude

L’amont du bassin versant est aussi concerné par la réduction des pollutions d’origine domestique. Dans le cadre de la préparation du contrat de rivière Romanche, 86 établissements en montagne ont été visités : refuges, restaurants d’altitude, gares de remontées mécaniques... La gestion de l’assainissement, de l’eau potable et des déchets a été regardée à la loupe. Chaque établissement a fait l’objet d’un diagnostic et de recommandations de travaux afin de diminuer leur impact sur l’eau et les milieux naturels.

Ce sont les propriétaires du restaurant « Chez Passoud », à l’Alpette, sur la commune d’Oz, qui ont les premiers réalisé des travaux dès l’automne 2012. Un nouveau bac dégraisseur et une nouvelle fosse septique toutes eaux ont été installés et reconnectés au système de traitement par infiltration qui existait déjà (tranchée d’épandage). L’Agence de l’Eau a participé à hauteur de 50 % du montant hors taxes des travaux.

Pages

Sécurité

PRUDENCE EN BORD DE RIVIÈRES

 

Avant de vous promener en bord de rivière, assurez-vous que vous ne courez aucun danger. Des lâchers d'eau peuvent avoir lieu à tout moment pour assurer la production des ouvrages hydroélectrique. Cela entraîne une augmentation du débit et du courant de la rivière en quelques mintutes. Le risque de se faire emporter, assommer ou même de se noyer est à prendre en compte à ce moment.


Pour limiter les risques, quelques règles simples doivent être respectées : évitez les zones délimitées par des panneaux de danger, restez attentifs aux variations du niveau de l’eau, évitez la circulation et le stationnement dans les zones en aval des barrages et des ouvrages hydroélectriques.

Actualités

DracRomanche
Back To Top